Médiation pour la Réconciliation de deux amis en conflit ouvert

Sylvestre soupçonne son ami Bossé de vols dont il est victime. Bossé est gardé à la police et relâché après perquisitions. Les bandits attaquent Sylvestre. Après investigations et rencontres, le Comité des Sages réconcilie les deux amis.

Messieurs Sylvestre et Bossé sont deux amis qui habitent un même Quartier A la suite d’un malentendu avec sa seconde femme, Sylvestre l’a répudiée. Depuis le départ de celle-ci, Sylvestre est victime d’une série de vols dans sa maison. Perturbé par ces événements, il soupçonne son ami et sollicite le concours de la brigade civile pour retrouver ses objets volés. Au moment des enquêtes, la police arrête Bossé et le gardé à vue dans un commissariat. Bossé a été menotté et emmené dans sa maison pour perquisitions. Il a été ensuite libéré. Pendant la garde à vue, un individu est allé escroquer la première Femme de Bossé au motif d’aider à libérer son mari. Furieux, il dépose une plainte contre ce dernier. Des inconnus filent Sylvestre juste dans sa maison, le somment de leur remettre l’agent dont il est en possession. Face à sa résistance, ils l’ont criblé de balles et le butin emporté. Sylvestre a été emmené dans un hôpital où il recouvre sa santé. Se sentant gêné de vivre dans une atmosphère de méfiance Sylvestre saisit le Chef quartier qui affecte le dossier au Comité des Sages (COSA-DODJI) , organisation dont l’une des activités est de créer l’harmonie au sein des populations pour le développement. COSA/DODJI a mis en place une Equipe de médiation composée de personnes compétentes et chevronnées, placées sous l’Autorité de son Président. L’Equipe a organisé et lancé des missions d’enquêtes pour recueillir des informations pour aller au fond du Dossier. Elle a écouté Sylvestre chez lui sans débats. Des personnes des entourages ont été interrogées ; des voyages d’informations ont été organisés. Après trois mois d’investigations, Sylvestre a été écouté à nouveau. Deux semaines après, Bossé a été invité pour le même exercice. Les membres de l’Equipe ont été choisis en fonction de leur probité, de leur âge et de leurs expériences. L’Equipe a croisé les informations. Une séance collective d’écoute et de délibérations est organisée. Sylvestre et à Bossé ont été assistés de trois observateurs chacun. La parole est donnée à Sylvestre et Bossé, pour dire ce que l’un a fait à l’autre et dont il porte encore la blessure morale. Sylvestre a été bref et laconique tandis que Laisser est entré dans les détails. Les autres membres du comité sont intervenus. Ils ont pris la parole à tour de rôle. A la suite de ceux-ci, les observateurs sont autorisés à intervenir.

Year of publication: 
2010
Collection: 
UNDP Capacity is Development knowledge fair
Country: 
BENIN
Themes and sectors: 
Justice and security

The above is a summary or extract from the original source material. For the complete case story, please see the address given above.